The Trend is Your Friend

Comme chaque année, Google a publié la liste des termes les plus recherchés sur son moteur de recherche. Et comme à chaque fois, cette liste permet d’obtenir un nouvel aperçu des intérêts des internautes. Google Trends, l’outil puissant qui permet d’analyser le comportement des utilisateurs sur le plus important moteur de recherche du monde, fournit bien plus qu’une simple liste de classement des requêtes. D'une part, il permet une recherche très ciblée de l’évolution au fil du temps des termes et des sujets de recherche spécifiques. D'autre part, il peut également être utilisé pour dresser des comparaisons révélatrices entre des sujets concurrents ou connexes.

Si, par exemple, nous nous demandons si l'intérêt pour Instagram est plus grand que celui pour Facebook et dans quelle mesure ce ratio a évolué au cours des deux dernières années, Google Trends nous le dira.

À l’échelle mondiale, la prépondérance de Facebook par rapport à Instagram est passée de 100:10 à 50:10. Google écrit au sujet de l’interprétation du graphique : « Les valeurs indiquent l'intérêt de la recherche par rapport au point le plus élevé du graphique, pour la région sélectionnée et la période spécifiée. » La courbe de tendance de Google est donc toujours basée sur la valeur maximale atteinte jusqu'à présent. L'exemple de Pokémon illustre de façon saisissante à quel point les tendances continuent parfois à s'effondrer dans l'ombre de leur propre apogée :

Nous nous souvenons qu’au cours de l’été 2016, Pokémon Go avait conquis un grand nombre d’amateurs de jeux sur smartphones. Le graphique reflète parfaitement cet engouement ainsi que le déclin qui s'ensuivit. Les hauts et les bas cycliques, lesquels peuvent s’avérer importants pour le marketing numérique, ne sont pas moins intéressants. La popularité de certains sujets varie fortement au gré des saisons. Si vous examinez de plus près le thème Storytelling, par exemple, vous constaterez que, chaque année, la courbe de tendance atteint un point bas frappant. Toujours exactement à la période de Noël, les stories semblent nous laisser indifférentes. Nous nous tournons alors plutôt vers des histoires plus contemplatives, loin du battage médiatique. (Ou nous ne trouvons tout simplement pas le temps de nous y consacrer, car occupés par les fêtes de fin d’année. ).

En plus des facteurs temporels, il faut aussi tenir compte des différences régionales. Jetons un coup d'œil sur le thème d’Influencer Marketing en Suisse. Une tendance flagrante se dessine en le comparant au thème Social Media.

Influencer Marketing, en tant que sujet à part entière, a gagné beaucoup de terrain et se retrouve pratiquement à pied d'égalité avec Social Media. En cartographiant maintenant les données pour l'Espagne, nous constaterons que l'évolution y est allée beaucoup plus loin. Face à Social Media, Influencer Marketing a clairement prévalu parmi les utilisateurs espagnols.

Bien que les thèmes Storytelling et Social Media se chevauchent fortement, de telles connaissances sont importantes dans le marketing de contenu. Les contenus davantage orientés vers le mot-clé « influencer marketing » que vers « social media » auront beaucoup plus de succès en Espagne. Cela reste crucial, notamment du point de vue du référencement, car Google répond aux requêtes de recherche avec des résultats aussi pertinents et adéquats que possible.

L'exemple du Royaume-Uni montre enfin qu'une recherche approfondie est indispensable. Le même diagramme pour la région du Royaume-Uni illustre à quel point les différences peuvent être importantes en Europe. Les intérêts des utilisateurs anglais et écossais sont inversement proportionnels à ceux des Espagnols. En Suisse, personne ne s'attendrait à une si petite présence du terme anglophone à la mode « Influencer Marketing ». Aux États-Unis, ces courbes sont similaires.

Et pour terminer, un événement sportif pour les fans de football suisses : cette année, la course pour la première place du classement de Super League sera de nouveau clairement dominée par les BSC Young Boys. Cela a-t-il une influence sur l'intérêt pour les clubs sur les moteurs de recherche ? Un coup d'œil sur la carte des tendances élimine tous les doutes....

Afin d'exploiter le potentiel du marketing digital basé sur les données, il est donc recommandé de regarder au-delà des highlights et de se concentrer sur l’évolution et les relations entre thématique. Pour cela, il convient de les comparer en tenant compte des facteurs temporels, ainsi que des différences régionales. C'est alors que les données commencent réellement à parler et que des tendances pertinentes se dessinent.